Quels sont les troubles de comportements les plus fréquents ?

Les troubles de comportements peuvent parfois être une cause de démence ou de la maladie mentale. Ainsi, il faut savoir les détecter de bonne heure et de le traiter par la suite. A notre époque, pour des raisons diverses beaucoup de gens souffrent de trouble de comportement. Parfois, ils ne s’en rendent même pas compte. C’est pourquoi on tient à les  préciser ici.

Les troubles obsessionnels compulsifs.

Les troubles obsessionnels compulsifs sont des troubles de comportement qui consiste à répéter plusieurs fois le même acte sans le faire exprès. La personne est peut être obsédée par quelques choses, ou elle a trop de problèmes et tentent d’y résoudre dans son esprit. Elle oublie par la suite de bien se comporter et elle n’est pas consciente de son comportement anormal. Par exemple : se regarder dans le miroir et brosser les cheveux des dizaines ou trentaines de fois par jours, vérifier tous le temps quelques choses qu’on a déjà fait.

Les troubles de conduites alimentaires.

C’est souvent le cas, lorsqu’une personne mange en petite quantité et devient ainsi anorexique. Ou elle mange trop en excès et fait face à la boulimie. Ces troubles de comportement résultent souvent de l’état dépressif de l’individu en question. Il est bouleversé et soit il manque d’appétit, soit il mange trop pour oublier ses problèmes. Le stress peut troubler les conduites alimentaires.

Les phobies.

Il existe aussi des personnes qui a peur de tout et de rien. Même les choses les plus insignifiantes : par exemple une mouche. La peur de noir dans certaines situations peut révéler un trouble psychique. Il y a différentes sortes de peur, à chacun son degré de phobie mais dans tous les cas, un tel comportement s’avère parfois nuisible pour celui ou celle qui en souffre.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Qu’est ce que les troubles obsessionnels compulsifs ?

Les troubles obsessionnels compulsifs sont ils graves ?

Les troubles de comportements se manifestent de différentes manières. Il y a des attitudes qui nous paraissent anormales mais insignifiantes, d’autres sont plus graves. Mais de toute façon, il ne faut pas négliger un tel trouble. En effet, cela peut engendrer des mauvaises conséquences au niveau de la mentalité de la personne souffrante et au niveau de ses relations avec les autres. Tel est le cas des troubles obsessionnels compulsifs.

Les signes des troubles obsessionnels compulsifs.

Il s’agit du d’une personne qui a d’une part une obsession c’est-à-dire le fait de focaliser la pensée sur une chose et le rend ainsi anxieuse. La compulsion d’autre part lui incite à faire un acte plusieurs fois, sans cela elle se sent angoissée. Tous ces comportements sans en rendre compte pourquoi il agit ainsi, comme si c’est un besoin pour elle. Tel est le cas, lorsque la personne a toujours une tendance à vérifier quelques choses de manière exagérée par exemple : vérifier si elle n’a rien oublié, vérifier si tout le temps si tout est en place. Le TOC concerne aussi la propreté et le rangement : balayer plusieurs fois la maison etc.

L’évolution des troubles.

Ce trouble de comportement n’est pas si grave au point de vu, que la personne a ses raisons d’agir. D’ailleurs, il peut disparaitre au fil du temps et au moment où les causes d’une telle attitude ont cessé ou si elle a pris conscience de l’inutilité de son comportement. Mais si elle persiste, il faut quand même se méfier et essayer ainsi de le traiter parce que l’anxiété que le trouble engendre est mauvaise pour la santé. Ainsi, le concours d’un psychologue ou d’un psychothérapeute au traitement est nécessaire. D’ailleurs, le TOC est facile à traiter s’il est soigné à temps.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les facteurs des troubles de comportement chez l’enfant.

On constate que les troubles de comportements se manifestent le plus chez les enfants et les adolescents. D’ailleurs, une fois qu’un individu a eu du mal à se comporter dès son enfance, cela peut bouleverser tous son avenir. Les troubles de comportement concernent notamment le manque d’attention et les comportements perturbateurs. Nombreux sont les facteurs de ces troubles. On peut très bien les éviter et aussi les traiter au cas où ils deviennent perturbants.

Les relations entre parents et enfants.

L’attachement de l’enfant à ses parents a une répercussion sur ses comportements. Il est évident qu’un enfant qui manque d’affection a du mal à aimer également les autres. Cela parce que lui-même il n’a pas ressenti ce que c’est l’amour et c’est difficile pour lui de montrer des preuves d’affection. Ainsi, l’enfant devient froid et distant. Il peut aussi être agressif dans certains cas. La sensibilité des parents peut aussi influencer un enfant. Lorsqu’on le gâte trop et on lui offre trop de tendresse, l’enfant peut devenir susceptible et mélancolique chaque fois qu’on ne lui apporte pas le même degré d’amour.

Le comportement de la société.

Les troubles de comportement chez un enfant peuvent aussi provenir de la manière de vivre dans une société. Un enfant qui vit dans une société en harmonie saura aussi se comporter comme tel. Mais, si ses entourages ont des mauvais comportements, cela lui influencera également si on le veut ou non. Par exemple, un enfant qui vit dans un milieu où la violence règne, aura toujours tendance à avoir une attitude violente devant les situations qui ne lui plaisent pas. Pour les plus sensibles, cela lui traumatisera et il deviendra par la suite imprévisible. Par ailleurs, l’évolution de la technologie et tous qu’on publie dans les multimédias peuvent aussi être sources de troubles de comportement chez l’enfant.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire